DU CORPS A L' ETRE

La psychothérapie corporelle…

                                             Témoignages de participants

 

Aux < Mouvements pour le Bien-être >


Bettina :  Je suis allée suivre ce cours pour reprendre contact avec le tai-chi que j’avais un peu pratiqué il y a plusieurs années. Et j’ai découvert une série de mouvements inspirés du tai-chi par Richard Farmer : doux, faciles à mémoriser, qui permettent de prendre conscience de notre corps, de notre manière de bouger et de respirer et à travers cela à nous apaiser et découvrir une autre dimension de nous même. 

Anne-Lise : < Seule avec deux jeunes enfants et un travail à temps plein,    mes journées sont bien remplies, parfois trop me semblait-il ! La gestion de ce quotidien permet facilement au stress et à la fatigue de gagner du terrain, et c’est l’escalade infernale : irritabilité, difficulté à garder son calme avec les enfants –qui du coup sont eux aussi de plus en plus excités !-, etc.

J’ai pensé que ces mouvements de taï chi seraient déjà l’occasion de prendre un peu de temps pour moi (1h par semaine, c’est raisonnable !). Si en plus j’y gagnais en détente, ce serait parfait !

Objectif atteint dans les deux cas, et même bien au-delà de mes espérances !   Je refaisais les mouvements à la maison, d’abord tous les deux jours, puis très rapidement tous les jours, tant les bénéfices pour moi étaient importants.

Cela m’a en effet permis d’être plus détendue : je le voyais à la maison avec les enfants ; des collègues ont vu que physiquement, mes traits étaient moins tirés…    J’ai expérimenté aussi qu’en cas de « crise », c’est-à-dire face à des attaques extérieures, je chancelais, certes, mais que je retrouvais beaucoup plus vite sérénité et paix intérieure. Le tai chi pour le bien-être aide en effet à mieux prendre conscience de son corps, de ses appuis, d’être bien ancré dans le sol et de respirer plus profondément : autant d’éléments qui aident à garder le cap dans les tempêtes et qui, au quotidien, aident à être plus présents à ce qu’on fait, à prendre soin de son corps (respiration, posture…).

Des notions comme la « limite douce » invitent aussi à mieux écouter son corps et ses limites, et donc à les respecter au lieu de toujours forcer : concrètement dans la vie de tous les jours, cela invite aussi à se fixer des priorités, à accepter de ne pas pouvoir tout faire, à privilégier la qualité à la quantité !

Grâce au tai chi pour le bien-être, je me sens donc vraiment mieux. J’ai l’impression d’être sortie d’un tunnel, de m’être ouverte, à moi-même et à la vie, d’avoir vu mon horizon s’élargir >! 

 

De bénéfices apportés par les entretiens thérapeutiques :

 

Hélène, divorcée, mère de 2 enfants« Suite à mon déménagement, je me sentais en permanence à cran et j’avais très mal au dos. Grâce au Focusing, j’ai pris conscience des zones exactes de tensions dans mon corps. Le fait d’y porter mon attention le temps de la séance, m’a permis de comprendre en quoi mes changements de vie me bousculaient tant, trouver comment mieux y faire face et quelles dispositions prendre pour retrouver un bon équilibre. Le bénéfice a été très concret et immédiat ».

Jean, « Après une seule séance, la « boule » qui s’était brutalement installée dans ma gorge, récalcitrante à tout traitement, y compris anxiolytique, a disparu. Ce fut le point de départ d’une plongée intérieure : j’ai appris à ressentir mon corps qui m’a révélé le « pire » puis l’équilibre intérieur est revenu pour découvrir le « meilleur ».

Paul, « En une séance, j’ai pu prendre appui sur mes sensations corporelles liées à de grosses peurs. Des images surprenantes sont venues, Tout s’est comme mis à distance, les sensations désagréables se sont estompées. J’ai pu vérifier par la suite que j’étais capable de gérer sereinement des situations professionnelles qui étaient avant très stressantes >.

 

De  l’atelier « à l’écoute de son corps  :

 

Georgine : «  J’ai découvert le Focusing grâce à une amie qui m’en avait vanté les bienfaits. J’ai donc essayé « pour voir ». Je ne le regrette pas du tout, bien au contraire. J’y ai trouvé une aide pour résoudre certains problèmes récurrents, la possibilité de comprendre le pourquoi de certaines attitudes et donc de pouvoir modifier mon comportement, l’explication de souffrances physiques ou psychologiques >.

Giselle : « La pratique du Focusing sous forme d’ateliers réguliers est un moyen excellent pour soigner et guérir les chocs émotionnels dès leur apparition. Faire « le ménage à fond » régulièrement évite que ne s’installent déséquilibre et névroses >.